Les trésors de la médiathèque : Histoire des parfums….senteur lavande

Pour vous faire découvrir le fonds de la médiathèque de la MMSH, le deuxième lundi du mois, nous vous vous présentons des ouvrages anciens disponibles en consultation à la médiathèque.

Dans la continuité de l’article précédent consacré au savon, nous vous proposons ce mois-ci de découvrir l’ouvrage suivant :

Histoire des parfums et hygiène de la toilette : poudres, vinaigres, dentifrices, fards, teintures, cosmétiques, etc.  / S. Piessearis : Libr. J.B. Bailliere et Fils , 1905, cote 12-5190 FB .

La société, l’économie et le paysage de la Provence ont, depuis longtemps,  été liés à la cueillette et la distillation des plantes. Celle-ci sont si nombreuses que, pour ne se concentrer que sur une seule, le choix s’est porté sur la lavande, en pleine floraison à l’heure actuelle.

Plante aromatique, la lavande, de l’italien « lavanda », (car l’eau parfumée produite  à base de lavande servait à se laver.)  fut,  en premier lieu exploitée à l’état sauvage, puis cultivée dès la fin du XIXème siècle mais c’est à partir de la fin de la première guerre mondiale que la culture du lavandin (hybride de la lavande officinale et de la lavande aspic) va peu à peu remplacer la lavande aspic.

Deux variétés sont cultivées en Provence :

La « lavande vraie » dite aussi « fine » qui poussait autrefois à l’état sauvage (Lavandula angustifolia)  est la plus noble des lavandes pour la qualité de son huile essentielle qui possède de multiples propriétés médicinales. ( classée AOC : « Huile essentielle de lavande de Haute-Provence). Elle se différencie par une longue tige porteuse d’un seul épi de fleurs, et pousse en montagne, sur les versants ensoleillés  entre 500 et 1500 mètres d’altitude.

Le lavandin est un hybride de lavande vraie et de lavande aspic. Il est essentiellement cultivé et on en trouve peu à l’état sauvage. Il se présente en branches ramifiées à trois épis de fleurs « en papillon »  et son rendement est beaucoup plus volumineux que la lavande fine ou vraie, environ quatre fois supérieur, et cela explique sa culture intensive.

Voici un extrait de l’enquête 4537 réalisée en juillet 2000 par Danielle Musset, ancienne Directrice du Musée de Salagon à Mane (04).

Cet enregistrement est effectué auprès de Félix Chailan , habitant de Douroulles (04)  qui nous décrit le travail dans les lavandes à son époque. En voici un extrait :

 

Bibliographie sélective :

La plante :

Long, Stéphane. « La lavande : étude de la plante et de ses utilisations de l’antiquité à l’époque moderne », s. d. Cote médiathèque MMSH : MT-26037

Meunier, Christiane. Lavandes et lavandins. La Calade, Aix-en-Provence : Edisud, 1985.Cote médiathèque MMSH :  8-33360

Musset, Danielle. Lavandes et plantes aromatiques : un itinéraire de découverte en Haute-Provence. Mane : Les Alpes de Lumières, 2001. Cote médiathèque MMSH : 8-30302

Usages :

Buffa, Géraud. « La parfumerie grassoise et la lavande ». Cahiers de la Méditerranée, no 92 (2016). Cote médiathèque MMSH : P-206

pharmaciens d’officine. Sciences pharmaceutiques. 2016. Cote médiathèque MMSH : F.ME 630 REP

Gonnet, Paul, éd. Histoire de Grasse et de sa région. Collection Histoire des villes de France. Le Coteau, Roanne : Editions Horvath, 1984. Cote médiathèque MMSH : 8-36806

Le Guérer, Annick. Le parfum des origines à nos jours. Paris : O. Jacob, 2005. Cote médiathèque MMSH : 8-32311

Monge, Romain. Les routes de la lavande : au carrefour du développement culturel et de la valorisation de la ressource. In Routes touristiques et itinéraires culturels : entre mémoire et développement : colloque. pp.139-147. Québec : juin 2012

Ricciardi-Bartoli, Félicienne. Lavandes : l’or bleu. Saint-Rémy-de-Provence : Édisud, 2014. Cote médiathèque MMSH : 8-38246

Zellal, Coline. A l’ombre des usines en fleurs : genre et travail dans la parfumerie grassoise. 1900-1950. Collection : penser le genre. Aix-en-Provence : Presses universitaires de Provence, 2013. Cote médiathèque MMSH : F.ME 330 ZEL

Histoire culturelle :

Rolshoven, Johanna. Provencebild mit Lavendel : zur Kulturgeschichte eines Duftes in seiner Region. Bremen: Edition CON, 1991. Cote médiathèque MMSH : 8-36838

Teyssier, Jacques. La fête de la lavande, Digne-les-Bains. Villeurbanne [France] : Éditions du Mot Passant, 1997. Cote médiathèque MMSH : 8-36082

Reparaz, André de. « Le déclin de la lavande dans l’agriculture et dans la vie rurale de la Haute Provence ». Provence Historique, no 161 (1990). Cote médiathèque MMSH : P-47 – En salle

Bibliogr. établie par Annick Richard


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *