Archives par étiquette : Thèses

Mise en place d’un fonds de thèses à la médiathèque de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration

Les travaux universitaires à la médiathèque Abdelmalek SAYAD :

La médiathèque de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration (CNHI) est un centre de ressources documentaires spécialisé dans l’histoire, la mémoire et les cultures de l’immigration en France de 1850 à nos jours. Elle s’adresse à tous les publics mais accueille plus particulièrement des étudiants et des chercheurs.

Son fonds propose des livres, des périodiques, des documents audiovisuels, sonores, iconographiques (affiches et flyers) ainsi que des archives privées du sociologue de l’immigration algérienne, Abdelmalek Sayad.

Le portail documentaire est consultable à l’adresse : http://ressources.histoire-immigration.fr/

 Dans le but de constituer un fonds de thèses, la médiathèque Abdelmalek Sayad propose aux doctorants et aux chercheurs ayant soutenu ou en train de rédiger leur mémoire sur des sujets liés à l’immigration, de déposer leurs travaux à la CNHI après leur soutenance. Les thèses collectées sont celles dont la diffusion est autorisée par un jury. L’objectif étant de rassembler le maximum de travaux universitaires sur les questions migratoires aussi bien en histoire, sociologie,  géographie, sciences économiques et politiques, anthropologie, ethnologie, science de l’éducation, lettres qu’en médecine.

Ces documents se trouvent en général éparpillés dans les bibliothèques universitaires (BU) des établissements de soutenance et le fait de les regrouper en un seul endroit permet aux étudiants et aux chercheurs l’accès  à un plus grand nombre de ressources nécessaires à leur recherche.

Ce fonds, en perpétuel accroissement, compte environ 260 travaux universitaires dont plus de 2/3 de thèses de 3ème cycle. Il comprend également des mémoires de DEA (diplôme d’études approfondies), de DESS (diplôme d’études supérieures spécialisées) et de Masters.

La collecte se fait non seulement en France métropolitaine mais aussi dans les départements d’Outre-mer.

Ces documents peuvent être déposés sous format papier pour une consultation sur place. Il suffit juste de faire parvenir le fichier numérique de la thèse en format PDF à la médiathèque qui se charge de l’impression et de la reliure. Les thèses reliées sont facilement identifiables dans le fonds par leur couleur rouge.

Il est également possible d’opter pour une diffusion numérique intégrale ou restreinte. Ainsi, le fichier numérique en PDF est consultable sur le portail documentaire (Internet) ou sur l’espace multimédia de la médiathèque (Intranet). La thèse électronique favorise l’accès le plus large possible aux fruits de la recherche scientifique et contribue à la renommée de son auteur tout en lui garantissant le respect de la propriété intellectuelle. Ce choix implique la signature d’un «contrat de diffusion» entre l’auteur et la CNHI. Ce contrat prévoit un droit de retrait ou de repentir, c’est-à-dire que l’auteur peut décider de revenir sur sa décision et demander le retrait de sa thèse du portail documentaire ou de l’espace multimédia pour des raisons qui lui sont propres.

La médiathèque rappelle sur son site de diffusion que la thèse est une œuvre protégée par le droit d’auteur et que toute reproduction nécessite l’obtention de son autorisation.  Elle respecte scrupuleusement le cadre juridique en vigueur relatif  à la propriété intellectuelle et au droit d’auteur (aucun document n’est diffusé sans accord préalable de son auteur) et au respect des données personnelles.

Dans un contexte de large diffusion de l’information scientifique et technique, tout auteur conserve ses droits intellectuels, notamment le fait de devoir être correctement cité et reconnu comme l’auteur d’un document.

 

Médiathèque Abdelmalek Sayad , Cité nationale de l’histoire de l’immigration

293 avenue Daumesnil 75012 Paris

Ouverture du mardi au vendredi de 14h00 à 17h30 et le samedi de 14h00 à 19h00

Les documents sont à adresser à Siré DIAW : sire.diaw@ histoire-immigration.fr

 

Trouver des thèses en ligne

L’Université américaine de Beyrouth a lancé un site de ressources numériques : AUB Scholarworks. Destiné à archiver et valoriser les travaux de recherche, thèses ou mémoires produits par l’AUB, il offre l’accès à plus de 8500 documents. Les premiers travaux accessibles datent de 1906 (parcourir la liste par date fournit une idée intéressante des pôles d’intérêt de l’AUB au fil du temps). D’autres index (auteurs, sujets, titres) complètent les interfaces de recherche simple et experte. A noter cependant que de (rares) titres recensés n’ont pas de fichiers attachés, sans que l’on sache pourquoi.

De telles initiatives, menées dans ce cas par une institution, complètent et précisent d’autres sites beaucoup plus généralistes. Pour la France, le site theses.fr offre l’accès aux informations bibliographiques concernant les thèses inscrites (en préparation, soutenue) ainsi que pour plus de 9000 d’entre elles, au texte intégral. Ainsi si l’on interroge « Liban », on trouve 914 entrées, dont 387 accessibles en texte intégral (voir au sujet de theses.fr le billet de V. Ginouvès dans Telemme Info.) Il est désormais complété par le Dépôt universitaire de mémoires après soutenance (DUMAS) qui englobe pour l’instant un peu plus de 2000 mémoires en ligne.

Pour les thèses américaines et canadiennes (et parfois britanniques), le recours aux services de Proquest, dont l’accès est payant, sera d’une immense utilité : il offre l’accès bibliographique à plus de 2 millions de titres soutenus depuis 1861 et l’accès en plein texte aux travaux les plus récents (on peut ne voir que ces derniers en cochant la case « texte intégral »). Ainsi la recherche générique « Lebanon » donne plus de 21 000 résultats, dont presque 10 000 lisibles en ligne ou téléchargeables. Pour les étudiants, enseignants chercheurs et chercheurs de l’Université d’Aix-Marseille, l’accès à ces ressources est gratuit par l’intermédiaire de l’ENT AMU (onglet : documentation/bibnum). Pour le CNRS, l’accès par biblioSHS (entrée : Bases de données/dissertations & thèses) offre les informations bibliographiques mais pas le texte intégral.

La British Library propose, elle, un service de recherche parmi 300 000 thèses britanniques, dont certaines accessibles gratuitement en texte intégral, d’autres payantes : EThOS.

Il faudrait continuer le tour d’Europe et du monde des accès aux thèses. Signalons pour l’exemple la page des ressources numériques de 35 universités italiennes : Applicazione delle linee guida; celle de l’université de Zurich pour les thèses suisses : Elektronische Dissertationen.