Les revues « Città e Storia » et « Geografia » cessent de paraître

Le service des périodiques vous informe que deux revues italiennes cessent de paraître :

Città & Storia était une revue sur l’histoire urbaine
publiée par l’Université de Roma Tre en collaboration avec l’Association italienne d’histoire urbaine.

disponible à la médiathèque à la cote P-2071/en salle

État de notre collection  : n.1,2006-n.01,20007;n.1,2010-n.2,2017

et

Geografia : trimestrale di ricerca scientifica e di programmazione regionale  née en 1978

disponible à la médiathèque à  la cote P-30/en salle

État de notre collection  : n.1,1986-n.4,1998;n.1,2005-n.4,2017

 

 

Bulletin Images et Mémoires

Le service des périodiques vous présente le bulletin Images & Mémoires  publiée par l’Association Images & Mémoires. Fondée à Paris en mars 1995, cette association regroupe des chercheurs, collectionneurs et techniciens de tous horizons qui s’intéressent, d’une manière ou d’une autre, à l’iconographie ancienne et moderne de tous les continents avec une prédilection pour l’Afrique.

Ce bulletin trimestriel est consacré aux activités de ses adhérents ainsi qu’à l’actualité de la recherche et de l’édition iconographiques en Afrique et hors d’Afrique. Le bulletin accueille aussi des articles courts de membres de l’association ou de contributeurs extérieurs. Les bulletins sont disponibles en ligne sur le site de l’association.  L’association publie aussi les cahiers d’Images & Mémoires.

Vous pouvez aussi consulter la galerie d’images sur le site.

Le bulletin est disponible à la médiathèque.

État de notre collection : n.1,1995-n.6,2002;n.9,2004-

Cote : P-2076/En salle

Disponible à la médiathèque

La diffusion numérique des données SHS : guide des bonnes pratiques et juridiques

Cet ouvrage dirigé par Véronique Ginouvès & Isabelle Gras, fruit du travail collectif du groupe Ethique et Droit, publié aux Presses Universitaires de Provence est disponible à la médiathèque sous la cote : 020 DIF

Produire, exploiter, éditer, publier ou valoriser des données numériques fait partie du travail quotidien des chercheurs en sciences humaines et sociales (SHS). Ces données sont aujourd’hui disséminées sous de multiples formats dans le monde de la recherche et, au-delà, auprès de citoyens de plus en plus curieux et intéressés par les documents produits par les scientifiques. Dans un contexte de mutation fulgurante des méthodes de travail, ce guide aborde avec simplicité des questions et des enjeux complexes auxquels se confronte quotidiennement la communauté des SHS. De leur collecte à leur réutilisation, les données de la recherche sont manipulées, éditorialisées, interrogées, mises en ligne… par tous les acteurs du monde académique qui ne savent pas toujours répondre aux questions juridiques et éthiques ou même, ne parviennent pas à les poser clairement. C’est à eux que s’adresse cet ouvrage, fondé sur des réflexions et des retours d’expériences qui présentent les bonnes pratiques pour accompagner celles et ceux qui s’inscrivent dans la dynamique de la science ouverte. ISBN: 9791032001790 Nombre de pages: 340

Changements des horaires d’ouverture de la médiathèque en novembre

Le catalogue de notre bibliothèque sera prochainement intégré au SUDOC et au catalogue du Service commun de documentation d’AMU.

Dans ce cadre, nous sommes appelés à suivre les formations qui nous permettront de travailler dans ces nouveaux outils.

De ce fait, la médiathèque sera :

Fermée :      les 22 et 23 novembre 2018

Ouverte :     de 13h à 17h : le lundi 26 novembre 2018

de 10h à 17h : mardi 27, mercredi 28 et jeudi 29 novembre 2018

Les horaires réguliers reprendront à partir du vendredi 30 novembre 2018.

Avec toutes nos excuses pour ce dérangement, l’équipe de la médiathèque

Illustration : une lectrice de 3 ans, Jennifer Adair, dans une bibliothèque publique de Montréal. Canada. Department of Manpower and immigration. Library and Archives Canada, e011055627.

La Grande Guerre, documents et archives

A l’occasion du centenaire de la fin de la Grande Guerre, nous vous proposons de découvrir le fonds documentaire de la médiathèque concernant ces quatre terribles années. Ce fonds est composé de monographies (voir la bibliographie) et des fonds d’archives de chercheurs conservés à la bibliothèque de la MMSH. Deux fonds concernent cette période : le fonds Marc Michel et le fonds Marcel Augiéras, tous deux signalés sur la plate-forme Archimède des ressources archivistiques de la Médiathèque.

En 1979, Marc Michel a soutenu sa thèse d’État sur la contribution de l’Afrique occidentale française à la Première Guerre mondiale intitulée : L’appel à l’Afrique : contributions et réactions à l’effort de guerre en A.O.F. (1914-1919), sous la direction du professeur Jean-Baptiste Duroselle. Ses archives contiennent des copies de sources, de la documentation et des notes prises dans différents services d’archives.

 

Des soldats de la Première Guerre mondiale

Marcel Augiéras est un officier français qui a servi dans le Sahara Occidental dans les troupes sahariennes à partir de 1913. Il est en Algérie pendant la durée de la guerre et témoigne dans ses publications de l’impact du conflit sur les confins de l’Empire colonial. (cf. Chronique de l’Ouest saharien : 1900-1930). Ses archives photographiques prises à partir de 1913 sur plaques de verre stéréoscopiques couvrent la période de la guerre. Elles ont été déposées à la médiathèque, numérisées et publiées sur la plate-forme e-Médiathèque.

 

Femmes dans une usine d’armement
Soldats allemands prenant leur repas dans une tranchée. V. 1914/15. Paris, coll. Jean-Pierre Verney.

Texte d’Evelyne Disdier, bibliographie et publication d’Annick Richard

Des archives orales sont également conservées à la phonothèque (voir le billet de Mathilde Bresc).

Catalogue des travaux universitaires déposés par Michel Vovelle

L’historien Michel Vovelle est décédé le 6 octobre 2018.

La médiathèque de la MMSH conserve plus de 650 travaux universitaires (mémoires et thèses) déposés par Michel Vovelle. On trouvera le catalogue de ces documents sur notre site  : http://www.mmsh.univ-aix.fr/mediatheque/Pages/bibliotheque.aspx

Ci-dessous le texte rédigé par Bernard Cousin à propos de Michel Vovelle :

« Michel Vovelle est décédé à Aix le 6 octobre 2018, à l’âge de 85 ans. Agrégé d’histoire, ancien élève de l’École normale supérieure de Saint-Cloud, où il avait également été caïman, Michel Vovelle a fait l’essentiel de sa carrière à l’Université de Provence. En 1971, sa thèse de doctorat d’état  » Piété baroque et déchristianisation en Provence au XVIIIe siècle « , étudie les mentalités des Provençaux face à la mort, à travers l’analyse de milliers de testaments. Son enseignement comme ses recherches se situent aux confins de l’histoire sociale et des mentalités, mobilisant les sources les plus diverses, et notamment les images avec l’étude des retables des âmes du purgatoire. En 1975 il fonde à Aix, avec Philippe Joutard, le Centre méridional d’histoire qui sera une des équipes de recherche, vingt ans plus tard, à l’origine de l’UMR Telemme. Puis Michel Vovelle succède à Albert Soboul à la chaire d’histoire de la Révolution française, à Paris 1 Sorbonne. C’est l’époque du bicentenaire de la Révolution de 1789 où Michel Vovelle va œuvrer à la tête de la Commission scientifique, impulsant un élan nouveau aux recherches sur cette période, se traduisant par la tenue de plusieurs centaines de colloques à travers le monde. En 1993 Michel Vovelle prend sa retraite et revient à Aix. Il publie de nombreux ouvrages sur la Révolution et sur l’histoire de la mort. En 2017, il donne dans « La bataille du Bicentenaire » (La Découverte)1 son témoignage sur son action à la tête de la Commission, et en 2018, son dernier ouvrage (chez Max Chaleil) « Mémoires vives ou perdues » croise approche de la mémoire familiale et analyses historiques sur le souvenir. Michel Vovelle a été aussi un grand directeur de recherches : mémoires de maîtrise et thèses. Des centaines d’étudiants, à Aix et à Paris, ont bénéficié de ses conseils et de sa direction attentive et ouverte. »

  1. disponible à la médiathèque sous la cote : 900 VOV []

La médiathèque propose un stage de 8 semaines au service des périodiques

La médiathèque de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme rassemble une documentation de haut niveau en sciences humaines et sociales sur les pays de la Méditerranée.

Elle regroupe des fonds et des collections en provenance de divers laboratoires constitutifs de la MMSH (IREMAM, TELEMME, IDEMEC, LAMES, IMAF-Aix) dont les thématiques se recoupent autour des études méditerranéennes.

La médiathèque réunit quatre secteurs : la bibliothèque, l’iconothèque, la phonothèque et les ressources numériques et diffusion scientifique.

Le service des périodiques comprend un fonds de 4900 titres dont 885 en langue arabe, 135 abonnements, 30 abonnements électroniques, 50 échanges…

En 2019, la médiathèque intègrera le SIGB Koha du SCD Aix-Marseille Université et le service des périodiques prépare un projet de Plan de Conservation Partagé (PCP) des périodiques des mondes arabes et musulmans.

 

 

 

 

 

Le stagiaire travaillera avec la personne en charge du service des périodiques pour effectuer les tâches suivantes :

  • commandes, réclamations
  • bulletinage, catalogage dans le SIGB et exemplarisation dans le SUDOC via l’outil Colodus
  • récolements
  • accueil, recherches documentaires, communications
  • participation au PCP
  • créations de billets sur ce blog

La maitrise de la langue arabe serait un plus.

Pour proposer votre candidature, merci de contacter :

Nathalie Cotelle
Médiathèque-Service des périodiques
Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme
5, rue du Château de l’horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence cedex 2

Mail : cotelle@mmsh.univ-aix.fr
Tél. : 04 42 52 40 54

 

 

 

 

La revue « ARABIES » cesse de paraître

Le service des périodiques vous informe que la revue Arabies : le mensuel du monde arabe et de la francophonie cesse de paraître au numéro 373 de 2018.

Fondé en 1987, Arabies était le magazine de l’information sur le monde arabe en langue française.
La revue était consacrée à l’actualité politique, économique, sociale et culturelle du monde arabe et plus particulièrement du Maghreb.

État de notre collection : n.1,1987-n.373,2018 (lac.)

Cote : P-559/En salle

La revue « Il presente e la storia »

Le service des périodiques vous présente la revue « Il presente e la storia », revue de l’Institut historique de la résistance et de la société contemporaine de la province de Cuneo (Italie). Cette revue en langue italienne propose des articles sur l’histoire contemporaine, la résistance, la lutte contre le fascisme… à partir de témoignages.

À l’occasion du centenaire  de la Grande Guerre, le dernier numéro de la revue présente le journal intime d’Alberto Ottolenghi. C’est un témoignage quotidien des événements survenus au front dans les années 1915 et 1916. A partir de 1917, les souvenirs prennent la forme d’un récit synthétique, détaillé et touchant.

État de notre collection  : n.46,1994;n.51,1997-n.52,1997;n.54,1998-n.93,2018

Cote : P-310/En salle



Rêve de bibliothèque pour un pays en guerre

 

Qal’at Ja’bar – Raqqa Par Fadi Hallisso — Fadi Hallisso, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=2818458

Dans le cadre de mes études de sociologie, j’ai réalisé un stage de 5 semaines au sein de la médiathèque de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme (MMSH). Plusieurs raisons m’ont poussée à faire ce choix :

  • Je souhaite me familiariser avec le monde de la recherche et notamment celui spécialisé sur le monde arabe et musulman. J’ai eu l’opportunité de travailler sur le fonds d’archives d’Eric Rouleau1, diplomate et journaliste du Monde, spécialiste du Moyen-Orient, ce qui m’a permis d’appréhender la manière dont peuvent être organisées des archives de chercheur.
  • En étudiant la partie de sa documentation centrée sur la Syrie, j’ai eu accès à de nombreuses informations qui me seront utiles dans le cadre de mes études en sociologie et en sciences politiques. Étant d’origine syrienne, ce fonds m’a particulièrement intéressée.
  • De plus, en collaborant avec la responsable des périodiques, j’ai découvert nombre de revues, qu’elles soient mortes ou vivantes, qui ne sont pas accessibles habituellement dans le monde arabe.

Sur un plan très personnel, je pense souvent à la réflexion de mon père : « Une attaque aérienne a bombardé le centre culturel de Raqqa, les flammes ont détruit des milliers de livres et d’archives. Une histoire entière est en train de disparaître !  »

Un rêve ancien me revient à chaque discussion sur la reconstruction de la Syrie, ou déjà sur le droit d’avoir un pays à reconstruire, dans un futur lointain apparemment : quand nous serons retournés en Syrie, je fonderai une grande bibliothèque qui sera accessible à toutes les générations. Et surtout à cette génération qui, étant née pendant la guerre, n’a pas eu le droit à l’éducation. Ce rêve ancien m’est essentiel pour que cet incendie ne soit pas le symbole de la destruction de notre avenir tout autant que de notre histoire.

Aujourd’hui à des milliers de kilomètres de mon pays, en longeant les rayonnages dans lesquels sont rangés des centaines de livres en arabe, je me dis : « Du moins, une petite  partie de ce monde est soucieuse de conserver notre patrimoine culturel ! »

Cet incendie, au contraire, me donne la volonté de résister à l’adversité pour retrouver mon pays.

  1. voir Eric Rouleau. Entretien avec Kenneth Brown , Revue Mediterraneans/Méditerranéennes , n° 10 , 1 998 . ISSN 9061-530X-05 – http://mediterraneans.mmsh.univ-aix.fr/n/Pages/Mediterraneans_10_77.aspx []

La revue Qantara de l’Institut du Monde Arabe cesse de paraître

Le service des périodiques de la médiathèque vous informe que la revue Qantara arrête sa publication. Le dernier numéro est paru en avril 2018, il est disponible à la médiathèque en salle de lecture.

État de notre collection : n. 1,1991-n. 91, 2014;n. 93,2014-n.107, 2018. Cote : P-553.

Créé en 1991, Qantara (« le pont ») était un magazine trimestriel bien connu de ceux qui s’intéressent au monde arabe. Il est consacré à la culture, de l’édition au théâtre en passant par la poésie, la littérature ou encore l’histoire.

 

Mon cher Jacques,

« Mon cher Jacques,

Nous venons d’apprendre ton grand départ de l’autre côté de la Vie Une. J’en suis triste, j’espérais pour toi après le long combat contre la maladie, une rémission totale et durable. Mais j’ai envie de célébrer ta vie pour l’honorer : reconnaître les belles qualités qui nous ont tant apporté pendant des années dans l’équipe de la Médiathèque où tu as représenté le laboratoire TELEMMe pour tout ce qui le concernait depuis la création de la MMSH jusqu’à ton départ à la retraite en 2006.

Pour toi, le service était primordial et aucune tâche n’était anodine. Tu y mettais ton cœur, un soin et une énergie remarquable et toute l’étendue de tes connaissances. Tu plaçais la barre haut et tu faisais toujours de ton mieux. Ta présence fidèle, impliquée, amicale, de grande qualité, contrastait souvent avec ce que tu pensais de toi, ce qui m’étonnait. Aucune notice pour un ouvrage en langue européenne ne te résistait, quelle que soit la langue, ce qui nous rappelait qu’avant la MMSH tu avais déployé ton activité de linguiste au CREHOP puis au service de la publication d’Atlas linguistiques.

Si la maladie t’a rendu la vie difficile sur la fin de ta carrière professionnelle, tu as accepté puis lutté avec courage, détermination et bien qu’atteint dans ton corps, ton moral est resté solide, bien enraciné en Ardèche, dans l’amour de ta famille, de la nature, de la musique et du chant choral pour continuer à donner ta note à toi. »

Voir aussi le billet posté par Véronique Ginouvès sur le carnet de la Phonothèque.

La médiathèque accueille …

Vendredi 6 juillet, nous avons accueilli avec plaisir les participants de l’école thématique « Sources ottomanes : formation à la lecture des sources manuscrites : historiographie, épistémologie et philologie » organisée par le CETOBaC, l’Ifpo et l’IREMAM, avec le soutien de l’INSHS.

Nos visiteurs, des étudiants  venus du monde entier, se sont montrés très intéressés par l’ensemble des ressources de la médiathèque. En effet, nombre de nos fonds portent sur le monde arabe et musulman en particulier sur la période ottomane.

Les ressources iconographiques  et les archives de chercheurs présentées par notre responsable de l’iconothèque, Evelyne Disdier, ont été particulièrement appréciées.

Le Maroc de Désiré Sic : ouvrage de Colin Miège

En septembre 2015, sur proposition de l’association Mémoires Méditerranéennes, Colin Miège, avait présenté les archives photographiques de son grand-père, Désiré Sic, à la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme. Son objectif était de faire connaître aux chercheurs ce fonds exceptionnel rassemblant des photographies prises par Désiré Sic au Maroc, entre 1912 et 1933. Ces photographies n’étaient pas destinées à être publiées à l’époque.

Désiré Sic était alors un  jeune officier du Génie de l’armée française, nommé au Maroc,  état qui venait d’être placé sous protectorat français.  Ces photographies constituent un témoignage exceptionnel du pays du début du 20e siècle.   » Le Maroc dans l’objectif du photographe Désiré Sic (1912-1933)  » présente une sélection de ses archives photographiques complétées par d’autres documents d’époque. L’éditeur marocain, la Croisée des chemins, nous propose ici un superbe voyage dans l’histoire commune de nos deux pays.

Vous pouvez consulter ce livre à la médiathèque de la MMSH sous la cote : MAR 704 MIE.

Histoire de la médecine arabe à la médiathèque

La médiathèque vous propose deux nouvelles éditions de textes de médecine arabe (Avicenne et Ibn Hubal) acquises lors de la mission effectuée à la 49e Foire internationale du livre du Caire, en février 2018 (voir photographie ci-dessus). Elles ont été imprimées par le service des publications de Misr University for Science and Technology (جامعة مصر للعلوم والتكنولوجيا), nouvelle université égyptienne située dans la ville du 6 Octobre.

D’autres éditions de textes d’histoire des sciences arabes ont été publiées par cette même maison. La médiathèque de la MMSH possède de nombreuses éditions de textes scientifiques patrimoniaux arabes. Ses fonds complètent ainsi ceux de la bibliothèque universitaire d’Aix-Marseille Université qui a développé un fonds sur ce même domaine, en particulier grâce à la série de publications faites depuis plus de 20 ans à Frankfurt par le « Institut für Geschichte der Arabisch-Islamischen Wissenschaften » (Institute of the history of the Arab Islamic sciences) de Fuat Sezgin.

La bibliothèque possède un fonds de plus de 180 ouvrages sur l’histoire de la médecine arabe dont voici la liste.

Le carnet de la médiathèque de la MMSH