Archives de l’auteur : Olivier Dubois

57ème Salon arabe et international du livre de Beyrouth (6 au 19 décembre 2013)

La 57ème édition du Salon arabe et international du livre de Beyrouth s’est tenue du 6 au 19 décembre 2013 dans l’une des constructions du « Beirut International Exhibition & Leisure center » (dire BIEL ou, en arabe, « el-Biel »). Ce parc de 82000 m2 en cours d’aménagement jouxte le centre de Beyrouth sur des superficies remblayées sur la mer.

6e3b8a3c-285b-4d83-858a-075f76230349

Le salon arabe du livre existe depuis 1956. Il est organisé par le Club culturel arabe (النادي الثقافي العربي). On pourra trouver des informations en arabe sur les activités culturelles durant le salon ; sur son historique, etc. Cette année il rassemblait plus de 250 stands d’éditeurs, de groupement d’éditeurs et/ou de libraires. Signalons qu’au même endroit, du 1er au 10 novembre, se tenait 20ème Salon du livre francophone de Beyrouth (2013).

Lors de cette mission IREMAM-MMSH, nous avons centré notre travail sur les éditeurs libanais, avec quelques incursions du côté des éditeurs palestiniens et iraqiens.

Parmi les éditeurs, trois types de production :

Celle des universités : Université Saint-Joseph , Université libanaise , Université de Balamand , Université américaine de Beyrouth, Université islamique de Beyrouth (جامعة بيروت الإسلامية ) .

Celle des centres de recherches : Centre d’études de l’unité arabe (مركز دراسات الوحدة العربية ), Institut d’études palestiniennes (مؤسسة الدراسات الفلسطينية),  Centre al-Zaytūna de recherches (مركز الزيتونة للدراسات والاستشارات), Bayt al-ḥikma-Iraq, Orient-Institut Beirut  

Celle des maisons d’éditions commerciales : al-Furāt, Riyad al-Rayyes, Sāqī books, al-Dār al-ʿarabiyya li-l-ʿulūm, Ǧadāwil, Šarq al-kutub, Maktaba Lubnān, les maisons d’édition des journaux al-Nahār et al-Safīr… Là également, une maison iraqienne : Dār al-Basā’ir.

Pour les revues, nombre de collections ont été complétées. On signalera également l’acquisition de nouveaux titres signalés comme importants par nos interlocuteurs : Kalamun (كلمن) est une revue « indépendante destinée à revivifier le dialogue entre les courants de pensée et culturels » ; Portal 9 est un magazine d’urbanisme lancé par Solidere, la société d’aménagement de Beyrouth-centre1 ; al-Aḫar (الاخر) est une revue lancée par le poète Adonis; Bidāyāt (بدايات), dirigée par Fawaz Tarabulsi, est une « revue de politique et de culture » qui porte le slogan « à chaque saison, le changement » ; enfin la revue Ǧasad (جسد ,Corps) éditée par l’écrivaine Jumana Haddad a occasionné de nombreuses discussions, voire le scandale2 .

issue_6_resized

Ce salon a été l’occasion de nous procurer 715 volumes, ouvrages et revues confondus. Cela nous a permis de reprendre contact en premier lieu avec une production éditoriale libanaise qui semble toujours florissante. Bien sûr, notre priorité pour les acquisitions (essentiellement sur les publications de 2010 à 2013) s’est portée sur les approches qui peuvent s’y exprimer à propos des évolutions récentes du Monde Arabe.

Si les ouvrages palestiniens et iraqiens sont en nombre beaucoup plus réduit, on espère cependant qu’ils permettront également un accès intéressant de la production intellectuelle de ces deux pays.

Ce billet ne pourrait être complet sans mentionner l’équipe de l’IFPO, et en particulier l’équipe de la médiathèque , pour l’accueil, l’aide, la disponibilité et la gentillesse. Signalons enfin le sérieux et le professionnalisme sans faille de l’équipe de la librairie el-Bourj el-bourjsur laquelle toute la logistique des acquisitions s’est appuyée.3

Merci à tous !

  1. Une présentation est disponible sur le site du Commerce du Levant  []
  2. Voir l’article sur CNN. Ouvrages traduits disponibles à la bibliothèque : J’ai tué Shéhérazade et Superman est arabe []
  3. Librairie EL BOURJ – Michel Choueiri, Chantal Sfeir : Place des Martyrs – Imm. An Nahar – B.P. 11-533 Beyrouth – LIBAN     Tél.: 00 961 1 97 37 97        Fax: 00 961 1 97 36 97     E-mail: elbourj@cyberia.net.lb []

Interroger le catalogue de la médiathèque par Z3950

Le protocole Z39501 permet de rechercher, en passant par l’internet, des informations dans les bases de données qui ont installé un serveur Z3950 . L’interrogation peut concerner plusieurs catalogues et se fait en direct : les réponses sont celles de l’instant de l’interrogation (à la différence du moissonnage où l’on interroge un réservoir préconstitué). Nombre de chercheurs utilisent ce protocole pour se constituer des bibliographies complètes et à jour, grâce des logiciels de gestion bibliographique comme Endnote ou BibTeX par exemple qui enregistrent les réponses de l’interrogation.

Le catalogue de la médiathèque de la MMSH est doté d’un serveur Z3950 qui permet qu’on l’interroge grâce à ce protocole. En voici les paramètres :

  • server : APPLICATIONS
  • server address : mediabase.mmsh.univ-aix.fr
  • port : 2105
  • database : default.UNIMARC
  • name : default.UNIMARC
  • format : unimarc
  • record font : UTF-8

Bonne recherche ! (et n’hésitez pas à nous contacter si vous avez une question…)

 

 

  1. norme ISO 23950. Voir une présentation sur le site de la BnF []

Trouver des thèses en ligne

L’Université américaine de Beyrouth a lancé un site de ressources numériques : AUB Scholarworks. Destiné à archiver et valoriser les travaux de recherche, thèses ou mémoires produits par l’AUB, il offre l’accès à plus de 8500 documents. Les premiers travaux accessibles datent de 1906 (parcourir la liste par date fournit une idée intéressante des pôles d’intérêt de l’AUB au fil du temps). D’autres index (auteurs, sujets, titres) complètent les interfaces de recherche simple et experte. A noter cependant que de (rares) titres recensés n’ont pas de fichiers attachés, sans que l’on sache pourquoi.

De telles initiatives, menées dans ce cas par une institution, complètent et précisent d’autres sites beaucoup plus généralistes. Pour la France, le site theses.fr offre l’accès aux informations bibliographiques concernant les thèses inscrites (en préparation, soutenue) ainsi que pour plus de 9000 d’entre elles, au texte intégral. Ainsi si l’on interroge « Liban », on trouve 914 entrées, dont 387 accessibles en texte intégral (voir au sujet de theses.fr le billet de V. Ginouvès dans Telemme Info.) Il est désormais complété par le Dépôt universitaire de mémoires après soutenance (DUMAS) qui englobe pour l’instant un peu plus de 2000 mémoires en ligne.

Pour les thèses américaines et canadiennes (et parfois britanniques), le recours aux services de Proquest, dont l’accès est payant, sera d’une immense utilité : il offre l’accès bibliographique à plus de 2 millions de titres soutenus depuis 1861 et l’accès en plein texte aux travaux les plus récents (on peut ne voir que ces derniers en cochant la case « texte intégral »). Ainsi la recherche générique « Lebanon » donne plus de 21 000 résultats, dont presque 10 000 lisibles en ligne ou téléchargeables. Pour les étudiants, enseignants chercheurs et chercheurs de l’Université d’Aix-Marseille, l’accès à ces ressources est gratuit par l’intermédiaire de l’ENT AMU (onglet : documentation/bibnum). Pour le CNRS, l’accès par biblioSHS (entrée : Bases de données/dissertations & thèses) offre les informations bibliographiques mais pas le texte intégral.

La British Library propose, elle, un service de recherche parmi 300 000 thèses britanniques, dont certaines accessibles gratuitement en texte intégral, d’autres payantes : EThOS.

Il faudrait continuer le tour d’Europe et du monde des accès aux thèses. Signalons pour l’exemple la page des ressources numériques de 35 universités italiennes : Applicazione delle linee guida; celle de l’université de Zurich pour les thèses suisses : Elektronische Dissertationen.