Archives par étiquette : Bibliothèque nationale de France

La bibliothèque diplomatique numérique lancée par le Ministère des Affaires étrangères !

Le 12 mars 2018, le Ministère des Affaires Étrangères a lancé sa bibliothèque diplomatique numérique. Plusieurs milliers de documents patrimoniaux détenus par le quai d’Orsay sont maintenant disponibles en ligne.

Ce site est le résultat d’une coopération avec la Bibliothèque nationale de France dans le cadre de son dispositif « Gallica marque blanche« . Un partenariat qui permet de réaliser « une bibliothèque numérique sur la base de l’infrastructure de Gallica mais paramétrée et personnalisée aux couleurs du ou des partenaire(s) contributeur(s) ». L’utilisateur bénéficie ainsi des modalités de recherche performantes de Gallica : moteur de recherche, recherche avancée et recherche plein texte. Les ressources documentaires sont également accessibles par thèmes :

« Seuls les pays de protectorat ayant acquis ultérieurement leur indépendance sont représentés (excluant donc ceux qui deviendront des territoires français d’outre-mer) » :

  • Maroc, 1912-1956
  • Tunisie, 1881-1956
  • Annam, 1887-1954
  • Cambodge, 1887-1954
  • Laos, 1899-1954
  • Tonkin, 1887-1954

A noter également le lien « Cabinet des découvertes » qui permet de consulter des documents particulièrement remarquables ou étonnants.

 

Le Conseil Constitutionnel valide le projet ReLire

Illustration BnF projet ReLire

Le projet ReLire, géré par la BnF, « met en place les conditions juridiques relatives à l’exploitation numérique des livres indisponibles du XXe siècle ». Il vient d’être validé par le Conseil constitutionnel.

Voir le texte de la décision.

Dans le cadre de ce projet, « 500 000 livres pourront être identifiés au cours des dix prochaines années. »

On peut interroger très facilement le registre des œuvres déjà sélectionnées sur le site de la BnF.

 

et se renseigner sur le cadre légal.

sans-titre

Le fait de ne pas s’opposer à la présence de ses ouvrages sur le registre équivaut à une acceptation.

La procédure de refus est explicitée : « Si vous ne souhaitez pas que vos livres entrent en gestion collective, vous pouvez vous y opposer pendant une période de 6 mois, du 21 mars au 20 septembre [de l’année en cours], auprès de la BnF, qui transmet votre demande d’opposition à la Sofia. A partir du 21 septembre, les livres qui ne font l’objet d’aucune demande d’opposition entrent en gestion collective. Vous pouvez, à tout moment, sortir vos livres de la gestion collective en faisant une demande de retrait auprès de la Sofia. »

LaSOFIA est la société chargée de la gestion. On peut aller chercher des informations sur son site.

Un article de wikipedia sur le projet donne beaucoup de détails.

On trouvera sur l’internet de nombreux autres sites traitant de ce projet. Pour rappel, l’article du blog affordance.info est ici et celui des carnets de la phonothèque est .

 

—-

L’illustration du haut de billet est extraite du rapport 2012 de la BnF : rubrique Focus : le registre ReLIRE, nouvelle mission de la BnF (http://webapp.bnf.fr/rapport/html/focus/2_focus_4.htm)